Et la bienveillance dans tout ça ?

16 nov

IMG_6187.JPG

J’ai été militante et extrémiste, je suis toujours convaincue mais plus réaliste en ce qui concerne la bienveillance en matière de parentalité . 

J’ai lu beaucoup de livres sur la question, je comprends et défends nombreux des principes qui s’y trouve . 

J’ai attendu tellement d’eux, sortes de recettes magiques en puissance …
J’ai arrêté de me formaliser car ça ne m’a pas aidé de voir que trop peu de choses fonctionnaient chez nous . 

Ça m’a même dévasté.

Être pour la parentalité bienveillante ne se résume pas à partager des pancartes aux slogans bourrés de lieux communs sur les réseaux sociaux . Il ne suffit pas de les lire, de s’en gaver pour les imprégner et les appliquer . 

Il ne suffit pas d’y croire pour que ça fonctionne . Il faut du temps, comme pour tout, et de l’indulgence envers soi-même plus qu’en n’importe qui. 

Entendre pleurer mes garçons me file mal au ventre . Oui. Je ne mets pas de fessées à mes fils. Non. Je n’ai pas changé mon fusil d’épaule comme on dit . 

J’essaye de crier le moins possible mais là c’est difficile pour moi.

Contrairement à avant, je n’ai pas peur de dire à quel point c’est dur . Cela ne fait pas de moi une mère indigne . 

Mais attention, je ne cherche pas d’excuses à mes cris . Non, mes garçons ne sont pas hyper actifs ni plus chiants que les autres enfants . Oui, les enfants rapprochés, c’est du sport mais ça n’est pas pour cela que je crie. J’en suis sûre aujourd’hui et j’ai appris cela toute seule comme une grande . 

Il est dur de prendre la décision d’emprunter le chemin de la bienveillance par conviction et de ne pas toujours y parvenir . 

Expérimenter la culpabilité, la baisse d’estime de soi et trop peu souvent, le lâcher prise . 
Faire cette expérience humaine, c’est se rendre compte que non, tout n’est pas question de volonté pour obtenir des résultats immédiats . 

Parfois la colère est plus forte que tout, parfois les cris sont sur l’instant impossible à retenir . 
On ne sait pas pourquoi mais c’est comme ça, c’est une fatalité, une vérité universelle que l’on souhaite éphémère.

J’essaye de pointer du doigt cette colère et de l’isoler pour lui retirer son masque mesquin. 

Peut-être devrais-je davantage penser à moi et moins à mes enfants ? 
Non en fait, je suis pas programmée pour ça . 

Peut-être devrais-je travailler sur moi et être davantage objective sur mes réussites et moins sur mes échecs . 
Oui, on dirait que les jours où je craque restent en filigrane dans le ciel dégagé de ma petite vie si parfaite pour polluer la fierté que j’ai envers moi-même. Celle qui fait avancer et qui donne des ailes .

Peut-être avais-je juste besoin d’écrire ça quelque part : « Ça n’est pas évident, tout ça vous savez ! « . 
Je pense que vous ne me direz pas le contraire . Si ? 

Peut-être que j’avais omis qu’être parent implique de vivre en paix avec son enfance, cela me coûte de dire ça mais j’ai promis de dire la vérité aujourd’hui . 

J’aime mes fils plus que tout au monde et rien n’est plus important pour moi, rien ne m’anime comme la volonté d’être une mère bonheur pour eux . 

Je n’ai pas envie d’être laxiste, j’ai envie qu’ils soient des hommes biens plus tard . La bienveillance n’a effectivement rien à voir avec le laxisme. 

J’ai pas envie d’être « trop », d’essayer de les formater, de ne pas les accepter comme des enfants et juste des enfants . 

J’ai envie qu’ils se disent plus tard que j’étais parfois chiante mais juste et que leur enfance était douce et respectée . 
J’ai envie qu’ils comprennent que je les aime plus que personne ne les aimera jamais et j’ai envie qu’ils saisissent tous les efforts que j’ai fait pour eux, toutes ces heures à lire des bouquins pour les décoder, toutes les tentatives enjoués que j’ai pu expérimenter, tout ce temps de remise en question.

J’ai envie que ça leur inspire de la fierté à eux aussi, comme ça en génèrera un jour dans mon cœur . 
Oui ça sonne comme un besoin de reconnaissance et ça ne me fait même pas rougir de l’avouer .

J’ai envie qu’il sente la personne qui les a mise au monde comme une humaine . 
Une simple humaine, non sortie des livres . Une femme fragile et imparfaite, une femme émotive et sensible qui se laisse parfois dépasser par ses émotions, non pas parce qu’elle est faible mais juste parce qu’elle veut tout faire bien et que ça lui coûte chaque jour de réaliser que c’est impossible . 

Tout ce que j’ai envie qu’ils retiennent, au fond, ça n’est pas dans les livres. 
C’est dans le livre que j’écris dans ma tête , celui de notre histoire. 
Une histoire banale mais magique, toute normale mais impossible à raconter . 

Une histoire d’amour, celle d’une mère pour ses fils . 

Car plus on aime, plus c’est dur . 
D’accepter que tout ne soit pas comme on le voudrait dans sa tête . 

Car plus on aime, plus on se remet en question. 
Et plus on se remet en question plus c’est une preuve qu’on est à la hauteur . 

Car plus on aime et plus on grandit . 
Plus on réalise que les réponses sont en nous . 

Car plus on aime et plus on bafouille, je m’excuse pour ce billet si brouillon. 

Lettre ouverte à Kurt Sutter (attention spoilers)

3 nov

IMG_6031.JPG

« Je pense qu’il est prudent de dire que nous allons tous avoir besoin d’une thérapie à la fin de cette dernière saison d’SOA ».

Kurt, j’ai une grand estime pour toi si tu savais ! 
J’ai découvert tes talents avec The Shield et je peux te dire que tu as placé la barre très haute niveau série tant je l’ai dévoré . 

Je me suis plus tard jetée dans les Sons of Aanarchy et alors là, je dois dire que mon addiction est devenu presque maladive . Une folie douce, une délicate et agréable dépendance .

Tout y était, les Bad boy à moto, l’histoire d’amour, les guns et les flics. Tout et que j’aime en fait . 

Jamais je n’ai investie émotionnellement une série autant qu’SOA, jamais je ne me suis plus identifiée à un personnage qu’à Tara . 

C’est précisément ici que les choses de gâtent entre nous Kurt. 
Quand tu as décidé que, dans la saison 6, dernier épisode, Gemma tuerait Tara avec une violence inouïe, je ne te cache pas que j’ai eu grand mal à le regarder digérer. 

Après quelques larmes et de nombreux râles, j’ai attendu patiemment ou presque la saison 7 . 

J’avais digéré tout ça, je me suis remise de son absence et je t’ai laissé une chance de m’en mettre plein la vue à nouveau . 

J’y ai cru Kurt… jusqu’au second épisode de la saison en cours à vrai dire . 
Jusqu’à ce que Gemma ne relève à Jax que les responsables de la mort de sa femme n’était autre que Lin et ses hommes . 

J’ai du mal avec le fait que Jax gobe aussi facilement cette histoire ! Sérieusement, Gemma qui arrive pile au moment ou l’homme de Lin, le prétendu tueur quitte la maison de Jax, la vie est quand même sacrément bien faite non ? 

Mais Kurt, je comprends pas, Jax c’est quand même le type le plus méfiant du monde et là, sous prétexte que c’est sa mère ( sans compter que la confiance qu’il lui porte est somme toute relative), il fonce sans réfléchir … Aveuglé par le chagrin et la colère, il va commettre les irréparables successions d’erreurs que nous connaissons . 

Avoue que tout cela est hautement énervant.
Ce qui se passe à Diosa, pire encore ce qui arrive à Bobby… Ça va trop loin Kurt.

Je me doute que comme c´est la dernière saison, ça ne peut pas bien se terminer, mais trop c’est trop tu vois . 

J’ose à peine regarder le nouvel épisode chaque mercredi tant j’ai peur de ce que tu me réserves encore comme insanités . 

J’ai même lu que la saison allait se terminer sans que Jax ne découvre la vérité sur sa mère . 
Pitié Kurt, si tu me fais ça je te déteste pour la vie et celles d’après . 

Jax doit savoir, les plus lourds secrets doivent inévitablement exploser un jour. 
Je ne pourrais pas supporter que cette série s’achève sans que Jax ne sache que sa chère mère est complice du meurtre de John Teller et surtout qu’elle a pris sa femme pour une pièce de barbecue . 

Il reste peu d’épisodes tu sais… Alors chaque mercredi j’espère … 

-Que Juice parle,
-Qu’Unser comprenne, 
-Que Gemma craque,
-Qu’Abel pète un plomb et dessiné sa grand mère en train de tuer Tara…

Ne me déçois pas Kurt, je compte sur toi. 

Une fan un peu trop perfectionniste . 

Au temps en emporte les « Je t’aime »

31 oct

IMG_5943-0.JPG

Je sais que je n’ai aucun pouvoir sur ce que vous allez garder comme souvenirs de votre enfance . 

Je veux dire, si, en une certaine manière, la toile de fond m’incombe … Mais les petits trucs de votre enfance, ces doux moments auxquels ils vous sera agréable de penser quand vous serez adulte, je ne les connais pas pour le moment . 

Il n’y a pas un jour sans que je pense à cette fabrique à souvenirs en puissance qu’est notre quotidien . 

Je sais que je ne suis pas tous les jours au top de la patience, mais j’espère que ça n’est pas ça que vous retiendrez de moi . 

Je sais que parfois on est et sera parfois pas d’accord et j’espère qu’au fond, le sentiment profond qui restera ne relèvera pas de l’opposition . 

Parfois je crie, déjà à la base je parle fort mais quand vous avez été des moulins à paroles qui n’en font qu’à leur tête toute la sainte journée, ça n’est pas tous les jours évident . Parfois j’ai mal à la tête et j’aimerais pouvoir trouver le bouton OFF. 

Mais quand l’un de vous deux pleure, c’est mon corps entier qui est en alerte, un inconfort immense me gagne . Sachez le. 

Parfois je mange le dernier chocolat parce que je suis comme ça et que je grignote le soir devant la télé quand je suis un peu énervée et que quand y a plus de chocolat …j’essaye de résister mais en vain. Ça n’est pas si grave, si?

Mais vous savez, je passe ma journée portable en main pour immortaliser tous vos petits moments forts à deux, à l’un, à l’autre, à trois et enfin à quatre quand vient le soir . Sachez le. 

Parfois je vous dis d’aller plus vite, parfois je vous presse. Je crois que le rythme de notre vie me l’impose fatalement . 

Mais j’ai toujours le temps pour un câlin, je ne manque jamais non plus de vous appeler pour regarder un insecte sur la porte d’entrée. Je sais figer le temps pour les petits moments importants. 

Sachez que personne au monde ne me donne davantage envie d’écrire que vous car mon soucis le plus grand et que jamais vous ne puissiez douter de l’amour dans lequel vous avez grandi. 

Sachez que lorsque je me trouve dure avec vous, je me remets sans cesse en question, je culpabilise et trouve le pardon dans vos petits bras . 

Sachez que lorsque je vous regarde, mes yeux voient des garçons surexcités, qui retournent la maison et n’arrêtent jamais mais mon cœur voit des enfants heureux ensemble, une belle équipe d’une force intersidéral que j’espère éternelle . Et que passé le quotidien sportif parfois, c’est la plus grande satisfaction de ma vie toute entière .

Sachez que je suis fière de vous . Fière de toi Mini qui reconnais les chiffres de 1 à 9 à deux ans et demi, qui veut une batterie pour Noël et un aspirateur . Fière de toi P’tit Pois qui te bat contre le bégaiement, toujours mais qui prend le dessus, qui sais lire toutes les lettres en majuscules et en script, qui veut absolument la tour de contrôle de la Pat’Patrouille sous le sapin. 

Sachez que les vacances scolaires avec vous j’aime ça, nos matinées tranquillou en pyjamas, les câlins sous un plaid trop petit pour nous trois, les sorties au parc qui mouillent mes yeux tant j’aime vous voir vous défouler et tout explorer, la ludothèque, les jeux de société pour P’tit Pois et les jeux d’imitation pour Mini. 

Sachez que vos progrès me font autant pleurer de joie que de nostalgie . 

Sachez que je ne suis pas parfaite et que j’en conviens parfaitement mais que rien n’est jamais assez bien pour vous. 

Je vous aime et je ne sais pas comment vous le dire pour que vous le saisissiez parfaitement, je me contente de le dire encore et encore chaque jour qui m’est donné de vivre . 

Et s’il y a un seul souvenir que je veux que vous gardiez en mémoire, c’est celui là, c’est le plus important, celui qui donne de la saveur à tous les autres.

Le temps peut tout emporter mais il n’emportera jamais nos « Je t’aime » mes anges .

PS : Billet brouillon écrit sous un plaid en pyjama avec un bras autour de chaque garçon :-) . Profitons à fond de notre dernier jour de vacances en trio

Mon incroyable anniversaire !

30 oct

Le tout en musique … :)

anniv1

Les lunettes quoi !

J’ai commencé à écrire ce billet sur mon anniversaire dimanche dernier mais je me suis agacée moi même tant il était long et euphorique .
J’ai pris le temps de remettre mes idées en ordre même si je ne suis toujours pas descendue de mon petit nuage et voilà qu’aujourd’hui je vous dévoile en quoi j’ai eu un incroyable anniversaire .

 
Je ne vais pas m’épancher et expliquer toute l’excitation dont j’ai été victime la semaine dernière tant les cachoteries étaient nombreuses et qu’est ce que c’était bien de savoir qu’une surprise se préparait rien que pour moi .

 

Je ne vais pas illustrer le fou rire ressenti lorsque, le jour de mon anniversaire, un livreur est venu sonné à la porte avec un bouquet de fleurs offert pas le Chef et que mes fils l’ont incendié : L’un car il n’est pas normal qu’un autre homme que Papa offre des fleurs à Maman et l’autre car les fleurs elles sont pour lui non-mais.

 

Je ne vais pas dire à nouveau l’émotion de voir arriver par surprise également la marraine de Mini depuis le Sud de la France, moi l’accueillant en pyjama, en larmes vendredi dernier … « C’est pas possible » ai-je dis péniblement, on se serait cru dans un tournage de l’émission Tous ensemble, j’ai un peu honte, mais c’est si doux la honte .

 

J’ai envie de présenter ici mes trente cadeaux .
Ceux que j’ai reçu samedi soir, ainsi que les cartes, les dessins, les belles lettres qui ont fait de cette soirée un tsunami d’émotions pour moi .
Je le fais pas pour me vanter même si franchement, c’est carrément la classe en fait …

J’ai envie en effet de pouvoir relire ce billet quand je veux, toute ma vie pour me rappeler à quel point je suis aimée.

 

Alors voilà, c’est parti :
-Des carnets tout mignons de chez Hema et Claire’s de la part de filles qui savent à quel point écrire est important .
-Un poster regroupant toutes mes photos préférées, toutes !
-Le plaidoyer pour l’altruisme de Mathieu Ricard .
-Une carte de chacun de mes fils, qu’ils ont choisi tout seul. P’tit Pois m’a écrit qu’il m’aimait tout seul pour la première fois .
-Les deux derniers romans qui me manquaient de la série La communauté du Sud.
-Des post-it adorables (Hema toujours ) pour ne rien oublier .
-Une tunique qui est parfaitement mon style.
-Un foulard dans des tons que j’adore en ce moment tout particulièrement .
-Un bouillotte en imitation poils de mouton toute douce.
-Un peignoir en polaire rose pour aller avec le cadeau précédent, je sais je suis le glamour incarné .
-Une coque I-Phone Agent of Shield, j’ai dix ans en fait .
-Une bague en argent qui va parfaitement à mon petit doigt. Il me reste deux doigts de libre, comprend ce que tu veux chéri.
-Un portefeuille Ted Baker, la classe .
-La console de mon enfance …. La Mégadrive avec tous les jeux que j’aime, voilà qui m’a fait faire un bon dans le temps absolument agréable et confortable .
-Une boîte en métal Marvel dans laquelle j’ai décidé de ranger mes jeux de console.
-Un boxer Eisenberg aka le dealer de met’ de mon cœur dans Breaking Bad.
-Un shorty « Dangerous Duck », la personne qui me m’a offert fait la maline car elle me réclame une photo de moi quand je le porte, quelle sera sa surprise quand elle va la recevoir … Vraiment ? :-)
-Un savon à la violette Madame Bonheur .
-Un livre de coloriage pour adulte
-L’art de la méditation de Mathieu Ricard (le mec squatte mon anniv’ quoi) .
-Des supports à cupcake, ça veut dire clairement : »Noémie fais-en et invite moi ».
-Des tampons pour gâteau homemade (pareil que le cadeau précédent ).
-Un stylo Swarowsky, un beau stylo, un cadeau fort symbolique pour une maîtresse.
-Des stickers en relief pour le bouton rond central de l’I-Phone, le premier que j’ai choisi, c’est P’tit Pois :).
-Une paire de chaussettes Minnie (je suis toujours pied nus et j’aime Mickey )
-La palette à maquillage tant convoitée par mon cœur AKA la Naked 3 .
-Un livre pour apprendre à faire les bracelets brésiliens, ça fera pas de mal hein ^^.
-Deux livres Monsieur Madame : Madame câlin et Madame anniversaire .
-Une trousse Minnie.
-Un brillant à lèvres, celui que je porte tous les jours et que j’adore .
-Un vernis rouge.
-Une serviette minus que-quand-tu-la-trempes-dans-L’eau-elle-devient-grande .
-Les bonbons de mon enfance ….je comprends pourquoi le Chef souhaitait qu’on bavarde de notre enfance il y a peu …
-Une Thermos parfaite qui est deux en un mais que c’est trop compliqué à vous expliquer comment mais croyez moi elle déchire .
-Un bracelet d’amitié de la part d’une étoile du berger .
– Un casque pour écouter de la musique ou mater mes vidéos YouTube tranquillou avant de m’endormir . La principale information étant qu’il est rose et tout doux pour mes oreilles :).
-Un bon pour un tatoo réalisé par mes garçons
-Une lettre de mon père qui vient parfaitement compléter celle que j’ai reçu de ma mère la semaine précédente . L’essentiel étant le fait qu’ils disent qu’ils sont fiers de moi . Même à trente ans ça fait un truc . #larmes …
-Une carte de mon amoureux à tomber par terre .

 

Et enfin ….

Wahouuuu .

Wahouuuu .

 
Trois semaines avant mon anniversaire, mon amoureux a contacté cette fille, qui était au collège/ lycée avec moi dont je lui ai tant parlé qui fait « des gâteaux de fou » . Oui je l’ai dit comme ça .
J’avais envie de lui commander un gâteau pour l’anniversaire de Mini mais le Chef lui en a son commandé un pour moi … Qu’elle a eu l’extrême gentillesse de nous offrir .

 
Ce gâteau est un chef d’œuvre, sur le thème du dessin animé de mon enfance ; Alice aux pays des merveilles . Il était également délicieux … On l’a pourtant dégusté après une raclette et pourtant il ne restait pas grand chose .

Des goinfres j'te dis .

Des goinfres j’te dis .

Quand j’ai partagé la photo du gâteau de Noémie ( cette fille n’a décidément que des qualités ) sur les réseaux sociaux, l’engouement a été tel que cela a donné à notre magicienne l’impulsion qui lui manquait pour se lancer .
Cela me rend super heureuse et fière d’elle et de moi ( ça fait beaucoup de « et ») d’avoir juste été celle qui fait dire aux autres la vérité : elle a un don.
Je vous laisse découvrir sa page  Facebook ICI, elle s’appelle idéalement « Délices au pays des Merveilles » vous y découvrirez tous ces chefs d’œuvre, et vous m’avez pas fini de dire « Wahou ».

 

J’ai donc eu l’immense chance de vivre un anniversaire rempli de nostalgie.

 

J’ai eu dix ans en découvrant la Megadrive de mon enfance, j’ai eu trente ans le lendemain en expliquant à P’tit Pois comment y jouer .
J’ai eu six ans en déballant les bonbons flans dont le goût, les yeux fermés me faisait sentir petite fille. J’ai eu trente ans le lendemain quand je les ai fait goûter à mes fils .

 
J’ai trente ans, certains jours dix, certains jours vingt, j’ai le sentiment que mes années de vie s’amoncellent avec le temps et que ma vie n’est que sélection de différents âges et états d’esprit en fonction des choses que j’expérimente .

C’est un ressenti profond et agréable, l’acceptation de soi dans sa globalité, le bonheur de se laisser gagner par la nostalgie encore toute proche des autres époques à la faveur du temps qui passe .
Je n’ai pas de mot plus grand qu’un MERCI pour adresser mon amour et ma sollicitude envers tous ceux qui ont contribué à cet incroyable anniversaire que je n’oublierai jamais de ma vie . (Mention tout particulière pour le Chef of course, Valentine, ma sistah et Caro).
C’était le meilleur, en trente ans d’une vie pourtant heureuse et comblée .

 
PS1 : Cela ne fait pas trente cadeaux mais sachez, pour les plus maniaques que certains étaient emballés ensemble :-) .

PS2: Ce billet est tout aussi long et euphorique tout compte fait , pardon .

 

"C'est trop biennnnnn"

« C’est trop biennnnnn »

 

Il a même dessiné le tatouage sur mon bras <3.

Il a même dessiné le tatouage sur mon bras <3.

 

J'aurai pu me contenter de ça .

J’aurai pu me contenter de ça .

Lettre ouverte à la fille que j’étais … à vingt ans.

20 oct

blog

Le cerisier chinois, symbole de vie, en constante évolution, de croissance et de prospérité… Bientôt sur mon bras .

CLIQUEZ MOI :

Je suis toi, j’ai trente ans demain et j’ai des tas de trucs à te dire .

Déjà, professionnellement,  ce que tu fais en ce moment est à des années lumière du métier que tu feras d’ici quelques années .
Tu ne  le sais pas encore mais en fait, t’es un peu (beaucoup) paumée de ce côté là, tu attends le déclic et je sais bien que ça t’inquiète fortement mais vraiment il te faut encore un tout petit peu de patience et surtout de sensibilité, tu vas t’ouvrir et réaliser que ce que tu fais n’est pas pour toi .  Tu vas même trouvé ta véritable vocation et cette nouvelle stabilité va changer ta vie sous des tas d’aspects .

Je voulais te dire ensuite  que même si tu dois me prendre pour une dingue quand tu liras ceci, un jour, il y aura un homme qui te prouvera que tu es belle comme tu es, que tu n’as pas besoin de te changer, de paraître une autre pour être attirante ou tout juste digne d’amour .
Encore plus fou, je veux pas gâcher toutes les surprises que te réserve la vie mais cet homme là dont je parle, tu le connais déjà, bien même et lui, il t’aime déjà, il vit sa vie bien sûr mais il espère et au fond il t’attend, toi car il  sait, (et toi aussi car une fois tu l’as dit en te marrant) que  tu es son âme sœur .

Il est toujours là, il est drôle, touchant et mystérieux, tu ne sais pas pourquoi mais l’idée de vivre sans lui est impossible pour toi. Il y a une raison à tout ça et une bonne, il sera ton guide ce type et même que ça sera gravé dans ta peau . C’est le destin ma grande !

Ce con avec qui tu perds ton temps, il ne changera jamais, aucun engagement ni anneau ne t’attend malgré toutes ces années. Juste des mensonges et des déceptions, toujours les mêmes . Arrête de croire à l’impossible, arrête de de te modeler pour lui, tu ne sais même plus qui tu es en fin de compte .
Tu mérites tellement mieux, tu mérites d’être aimer autant que tu es capable d’aimer, cela t’attend bientôt, tu auras la force de tout plaquer, tu auras cette chance, elle est toute proche, il est tout près .
Même si toutes ces années partagées avec lui, tu les regretteras d’ici peu,ne t’inquiète pas le bonheur qui t’attend effacera tout ça.

Il effacera aussi tes paroles radicales sur les enfants et sur le fait de ne pas en avoir .
Tu penses que tu ne veux jamais avoir d’enfant car tu ne t’en sens pas capable mais tu vas le faire crois moi, et même deux fois . Je ne dis pas que tu seras parfaite mais personne ne l’ai alors nous emmerde pas avec ton perfectionnisme qui te gâche la vie, qui me la gâche aussi  encore quelques fois .

Les enfants ça sera même ta vie, tant ta vie personnelle que professionnelle alors laisse moi te dire que tu te trompes pas mal sur ce qui se passes dans ta tête.

Toi qui déteste entendre parler de mariage, marquée par les divorces de tes parents sache que tu le diras un jour ce « OUI pour la vie », sans crainte et sans doute, comme s’ils n’avaient jamais existé.

Pitié mais arrête de t’habiller à la mode ( d’essayer tout du moins) ou comme une bimbo quand tu sors tu as l’air déguisée et au fond de toi,  tu le sens que ça n’est pas toi.
Tu crois que c’est ça une femme, les talons, les fringues sexy, le maquillage à outrance mais t’as rien compris.

Tu seras femme un jour, tu seras belle un jour sans tout ça, seulement quand tu auras accepté celle que tu es, quand tu ne seras plus sous l’influence des autres, quand tu arrêteras de croire que ce sont toujours les autres qui doivent être la référence . La seule référence pour toi, ça doit être toi-même, celle qui existe en dedans, l’insoupçonnable toi, qui n’attend que d’être libérée, elle le sera en majeure partie grâce à l’homme dont je t’ai parlé plus haut.

Dans dix ans, t’en auras rien à foutre de sortir pas maquillée, et cela ne voudra pas dire que tu ne prendra pas soin de toi. De la même manière, tu n’auras plus une attaque en voyant ta tronche du matin dans le miroir car il y a une chose qui aura changé : tu te seras acceptée, tu auras un profond respect pour toi même, tu t’aimeras tout simplement . Tu arrêteras de dépenser une fortune dans les fringues, pas juste car tu vas être un peu fauchée certaines années, mais juste car ça va devenir secondaire. Tu t’habilleras comme tu veux, tu t’en taperas des modes ou des tendances, tu seras toi, un point c’est tout .

Je t’en supplie d’ailleurs, arrête les massacres capillaires, les décoloration, les colorations, les coupes en tout genre… C’est pas grave de ne pas changer si toi tu n’en a pas envie tu sais, tu passes pour quelqu’un d’instable alors que tu es juste quelqu’un de fragile qui n’a pas une once de confiance en elle .

Tu viens juste de prendre rendez-vous pour un second tatouage, loin de moi l’idée de de déconseiller de te faire un second tatouage, ça serait malvenu, car dans dix ans tu te feras tatouer la moitié du bras …. Disons que le choix du tatoueur n’est pas franchement adapté et que vraiment tu vas le regretter . Imagine toi, tu auras cinq tatouages dans dix ans mais celui dont je te parle, tu seras obligée de le faire recouvrir, ça serait con hein?

Je ne te dis pas qu’en dix ans, tu vas changer du tout au tout,  que tous tes problèmes vont s’arranger d’un coup de baguette magique mais ce que je peux te dire c’est que clairement il y a plein de  choses que tu crois savoir sur toi qui sont erronées par l’influence que les autres peuvent avoir sur toi.

Il y a des choses qui ne changeront pas, tu seras toujours bordélique, même si tu feras des efforts pour tes mioches, tu seras toujours une personne angoissée, tu rongeras toujours tes ongles mais rassure toi, tu ne te disputeras plus avec ta mère, plus jamais depuis dix ans, ça doit bien vouloir dire que tu vas devenir vraiment adulte . Tu seras toujours émotive, il y a aura  des nouvelles chansons qui te feront chialer et hérisser les poils de bras ( comme celle en haut de la lettre), en plus de ça comme tu vas devenir mère, tout ce qui concernera tes gosses vas mouiller tes yeux .

Dans dix ans tu te sentiras tout autant jeune et inexpérimentée, tu auras des autres doutes que ceux que tu éprouves aujourd’hui mais il y en aura davantage encore . Tu seras toujours une femme-enfant, utopiste, écorchée vive et naïve mais ce qui changera, c’est que tu en auras conscience que tu n’auras plus vraiment l’envie de changer .

Voilà, c’est un peu brouillon mais j’avais juste envie de te rassurer, tu es tellement inquiète au sujet de ton avenir …

Sache que lorsque je pense à toi, j’ai vraiment le sentiment que c’était dans une autre vie .

Sache que quand je pense à ces dix années qui nous sépare, je suis incroyablement fière de nous.

Sache que si la vie n’est pas un conte de fées, ça y ressemblera quand même vachement pour toi dans peu de temps .

30 ans

Le shampoing, ça n’est définitivement pas pour moi .

4 oct

nopoo photo

Salut !

Je reviens aujourd’hui pour te parler de No-Poo, et oui, encore. J’en avais longuement parlé sur le blog par ICI.

En effet, j’ai pratiqué cette méthode pendant quelques mois avant de sombrer à nouveau, pour quelques semaines seulement à la facilité ( c’est discutable) du shampoing. Et ce que j’ai pu observer lorsque j’ai recommencé à utiliser du shampoing m’a vraiment impressionnée au point que j’ai envie de le partager aujourd’hui.

Mes cheveux étaient sales un jour sur deux :

Oui, sans blague, j’étais obligée de les laver un jour sur deux afin d’avoir un aspect présentable, alors que lorsque j’étais au No-Poo ( je rappelle que j’ai même fait le mois sans « rien »), je pouvais tenir un semaine et demi sans lavage  et mes cheveux étaient très beaux ( la meuf, les chevilles …:)).

Ils sentaient mauvais « le cheveu », je le sentais quand je me grattais le cuir chevelu ou quand je reniflais les chouchous avec lesquels j’attachais mes cheveux la nuit ( ne me demande pas pourquoi je fais ça…). Je trouve cette odeur extrêmement désagréable surtout quand elle revient dès le lendemain du lavage !

Retour de la chute de cheveux :

Effectivement, mes cheveux ont recommencé à tomber … beaucoup, m’obligeant à passer l’aspirateur tous les jours dans ma salle de bain au carrelage blanc ( hyper relou mais là n’est pas la question). Je les perdais également davantage au coiffage/brossage. L différence avec le No-Poo était significative !

La couleur de mes cheveux qui évolue :

Je fais des henné d’Egypte depuis  environ cinq mois, j’adore la couleur cuivré qu’il donne à ma chevelure. Or, avec le shampoing, je me suis rendue compte que la couleur évoluait très rapidement et avait un aspect « passé » ( pour ne pas dire pisseux :)) vraiment pas sympathique au bout de genre deux petites semaines .

Donc, ma décision :

J’ai décidé de reprendre le No-Poo à l’indienne, comme j’ai pu le décrire ICI .

La seule modification c’est que je ne me lave les cheveux qu’avec le shikakai ( une fois par semaine)  et je pratique désormais efficacement le Water Only entre deux lavages . A cela s’ajoute tous les mois un henné colorant qui remplace un shikakai.

Je vous explique tout :

Pour le lavage au shikakai, j’avais tout expliqué dans le billet plus haut .

Pour l’organisation des soins prodigués à ma chevelure de manière hebdomadaire voici ce-dessous :

no poo

 Comment faire un Water Only ?

Alors un Water Only, c’est un lavage avec des l’eau certes mais on ne passe pas juste sa tête sous l’eau, en fait  il faut alterner eau chaude, eau froide et masser activement le cuir chevelu comme lorsque l’on se lave les cheveux avec un shampoing .

En effet, lorsque j’ai mouillé mes cheveux à l’eau chaude puis à l’eau froide, que j’ai massé mon crâne lors de ces deux cycles, je brosse activement mes cheveux avec ma Tangle Teezer. Ensuite je fait un rinçage à l’eau vinaigrée ( le vinaigre de cidre reste mon préféré).

Comment brosser efficacement ses cheveux ?

Je brosse une à deux fois par jour mes cheveux ( parfois j’ai la flemme tu vois) de la manière qui est présentée dans cette vidéo, j’utilise une brosse en poils de sanglier car au final c’est ce qui fonctionne le mieux pour réguler le sébum chez moi.

Tu veux un spray démêlant efficace qui ne coûte pas un rond ?

Je mouille mes cheveux tous les matins même les matins où je ne pratique pas de Water Only, juste car mes boucles en ont besoin pour avoir un beau ressort et que j’aime avoir les cheveux détachés tous les jours en ce moment. Je passe donc juste un tout petit coup de poire de douche et ensuite je les démêle avec mon spray magique :  Dans un flacon vaporisateur, je mets 1/4 de vinaigre de cidre et donc 3/4 d’eau  et je t’assure que ça démêle super bien  ! J’utilise pour ce faire un peigne en bois à dents larges .

J’utilise de spray démêlant quand je n’ai pas le temps de faire un rinçage au vinaigre de cidre dilué par exemple .

Je termine en disant que les produits que j’utilise pour mes cheveux ( et ma brosse) vienne de la boutique d’Audrey : Hennés et soin d’ailleurs, je ne saurais que trop te la conseiller <3.

Voilà, je pense que j’ai tout dis, il aura fallu à peine quinze petits jours de No-Poo pour que tous ces soucis engendrés par le shampoing rentrent dans l’ordre !

Si tu as des questions, des témoignages, ce que tu veux … N’hésite pas à laisser un commentaire !

A bientôt !

Noémie.

Je suis Maman, je suis préssée et j’adore les gourdes Squiz !

21 sept

Je reviens avec un test produit qu’il m’a particulièrement enthousiasmé.

En effet, j’avais arrêté de faire mes compotes maison depuis un bon bout de temps déjà car mes fils ne voulait la manger QUE sous forme de gourdes Pom Pot’ pour ne pas le citer … Les gourdes Béaba semblaient ne pas leur convenir (les relous) alors j’avais privilégié les fruits frais et au besoin, j’achetais des gourdes dans le commerce, pas le choix, je me suis adaptée !

Mais voilà que l’on me propose de tester des gourdes qui s’apparentent à des gourdes souples de le grande distribution mais qui sont en fait lavables et réutilisables… Le top !

IMG_5111

Ces gourdes ne sont autres que les gourdes Squiz. Je vous présente ci-dessous le descriptif du site Maman Naturelle qui est parfait car très complet :

Squiz, c’est quoi ?

Squiz, c’est une marque de gourdes souples réutilisables créée en France. Ces gourdes souples sont fabriquées en Suisse, ne contiennent que des matériaux d’origine européenne qui sont garantis sans BPA, PVC ou phtalates.

Ces gourdes sont également ludiques : lion, éléphant ou pingouin, les enfants peuvent choisir la gourde qui leur convient !

En anglais, « squeeze » veut dire « presser avec les mains »… le mouvement que tout amateur de compote en gourde connaît !

 

Squiz, c’est qui ?

Derrière ce nom se cache un couple de Français, Elizabeth et Nicolas, parents de 5 enfants.

Elle est sage-femme et grande voyageuse, altruiste passionnée des questions d’éducation et d’attachement mère-enfant. Lui est expert en management et stratégie d’entreprise, ingénieur de formation.

Ensemble, ils ont créé Squiz – pour les enfants, pour les familles, pour l’environnement, animés par des valeurs humanistes admirables.

 

Squiz, pourquoi ?

Les enfants aiment bouger, tous les parents le savent ! La gourde souple répond à un besoin de l’enfant de rester en mouvement même pendant ses repas. Les gourdes permettent également aux enfants de manger en toute autonomie : elles sont adaptées à leurs mains et à leur bouche. Nos petits nomades apprécieront de savourer leur purée, compote, smoothie ou yaourt dans cette gourde souple.

Les gourdes réutilisables, c’est bon pour la planète. Imaginez le nombre de bouchons en plastique et d’emballages de gourdes jetables jetés depuis leur invention ?

Donner à ses enfants des gourdes réutilisables, c’est aussi montrer le bon exemple, pour leur avenir.

Les gourdes permettent également d’éviter le gâchis, et de faire le plein d’économies !

 

Personnellement, voici ce qui m’a tout particulièrement séduite :

  • Les gourdes sont belles et amusantes .
  • J’ai été très agréablement surprise par la qualité de la fermeture de la gourde ( deux zips comme sur les sachets de congélation), je n’ai à déplorer aucune fuite !
  • Si on perd le bouchon des gourdes Squiz, sachez que l’on peut le remplacer par un d’une compote du commerce :).
  • Ce test produit m’a littéralement donné envie de « compoter » à nouveau et les P’tits Pois en redemandent !
  • On peut ajouter un embout pour les plus petits, c’est vraiment super, ils ont pensé à tout !
  • On peut y mettre tout ce que l’on veut, soupe ou compote, même réchauffer au bain-marie ou au micro-onde ( attention cependant aux brûlures si la chaleur n’est pas bien répartie).
  • Il est écrit qu’il ne faut pas jeter la gourde ( pratiques pour l’école maternelle), il y a un emplacement prévu pour le prénom de l’enfant .
  • On peut les remplir en un rien de temps, perso, je fais cela à l’arrach’ le matin avant de partir au boulot avec une grosse cuillère :). Personnellement, je fais le compote en grosse quantité, je les stock dans une boîte hermétique au frigo et

 

Mon grain de sel :

  • Il est précisé sur l’emballage qu’il faut changer les gourdes tous les deux mois, je n’ai pas prévu de le faire forcément mais je me demande où est le problème si on ne les change pas .
  • Je pense que le prix peut paraître élevé mais les produits sont d’une qualité remarquable et on est censé les acheter qu’une seule fois ( enfin moi c’est ce que je me dis).

 

Je remercie Maman Naturelle car j’ai fait une excellente découverte, la planète et mes enfants me disent merci :).

A bientôt pour de nouveaux tests produit !

Noémie.

 

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 438 autres abonnés