Comment je suis devenue accro à la "Détox water"?

22 juil

detox 4

Vous connaissez vous le concept de la détox water ?

On en entend parler partout, les réseaux sociaux sont inondés de jolies photos de contenants en verre remplis de fruits divers… et d’eau.

La preuve en images sur Instagram  ( pour me suivre, suivre le lien :)).

detox1

detox2

 

 

Oui, la detox water, ça n’est rien de plus compliqué; des fruits ou/et des légumes et de l’eau. J’ai tout de suite été attirée par ce concept et je n’ai jamais appliqué de recette à proprement parlé. Je ne fais en fait que prendre les fruits que j’aime, ceux qui sont dans mon frigo et je tente des associations audacieuses :).

La detox water en quelques questions :

  • Pourquoi appelle t-on cela de la DETOX water ?

Ces bocaux en verre remplis d’eau et surtout de fruits sont bourrés de vitamines et contribue à nettoyer d’organisme, voilà pourquoi on emploie ce mot. Personnellement, ça n’est pas cet aspect qui m’a attiré au départ, j’appelle cela "detox water" car "eau+fruits/légumes dans un bocal en verre", ça fait un peu pompeux comme nom et que quand je parle d’un truc, j’aime bien que la majorité de la population soit capable de comprendre de quoi je parle vous voyez ? :) .

 

  • Dans quel contenant préparer sa detox water ?

Vous commencez à me connaître, j’aime la récup’, mes bocaux de detox water ne sont autres que des anciens bocaux d’ haricots verts ou de petits pois ( ou tout autre bocal en verre du commerce qui une fois lavé et débarrassé de son étiquette, fera parfaitement l’affaire).

detox 3

 

  • Comment préparer sa detox water ?

Il n’y a rien de plus simple, il faudra une planche à découper, un bon couteau et des fruits propres (j’avoue les laver, car je garde souvent la peau de certains fruits dans ma detox water).

Il vous faudra ensuite découper les fruits de votre choix en morceaux de taille moyenne ( j’aime bien faire des petits morceaux même, ainsi quand les fruits/ légumes infusent, leurs goûts se diffusent encore davantage). Par dessus les fruits/légumes, il ne restera plus qu’à ajouter de l’eau pour remplir le bocal que vous mettrez ensuite au frigo .

 

  • Combien de temps laisser sa detox water infuser au frigo ?

Moi, je la prépare après le déjeuner pour la boire le soir (tranquilou devant True Blood :)), et je trouve que ce temps est juste parfait car les fruits sont encore fermes et le tout est bien glacé :).

J’ai lu que l’on pouvait laisser infuser jusqu’à 24 heures, ce que j’ai parfois fait mais j’aime moins l’aspect des fruits .

Si j’ai vraiment envie d’en boire une le soir et que j’ai oublié de la préparer à l’avance, je la met au congélateur au lieu du frigo et ça fonctionne tout aussi bien :). Je laisse environ trente minutes.

 

  • On mange les fruits/légumes ou pas ?

Personnellement, il était inconcevable pour moi de jeter les fruits, je les mange avec beaucoup de délectation juste après avoir terminé ma detox water que je bois à la paille :).

 

  • Quand boire sa detox water ?

Comme je le disais plus haut, je la bois le soir moi, un peu comme une récompense rafraîchissante une fois que les enfants dorment, c’est une dégustation plaisir que j’aime m’octroyer en paix.

Je dis ça mais mon fils adore le concept et me réclame sa detox water perso de temps en temps :).

J’ai lu aussi que pas mal de personnes la dégustent le matin. A vous de voir, c’est vraiment pas l’important je pense !

Un P'tit Pois accro lui aussi .

Un P’tit Pois accro lui aussi .

 

  • Une recette préférée ?

Alors là oui, carrément : Citron/orange/pamplemousse . C’est juste une tuerie .

 

J’espère que ce billet vous aura donné envie d’essayer, je sais que vous ne serez pas déçus !

 

A bientôt,

 

Noémie.

 

 

Mon No-Poo à l’indienne [Mes tests de poudres partie 1, mes trucs et astuces]

14 juil

poudres

 

Vous le savez peut-être, j’en ai d’ailleurs longuement parlé dans cette catégorie, j’ai débuté mon No-Poo avec l’alliance Bicarbonate de soude et vinaigre de cidre, j’ai ensuite abandonné car mes cheveux étaient terriblement asséchés. En effet, l’huile de coco était parfaite pour mes cheveux mais pour laver cette huile avec du bicarbonate, il faut mettre la dose et ça camoufle un peu du coup le superbe effet de cette huile.

J’ai dons repris les shampoings, je n’ai pas été satisfaite très longtemps. Il me fallait trouver un autre alternative .

J’ai donc commencé à me renseigner sur les poudres lavantes et les poudres de soin.

Je me suis dirigée vers le site de référence : Hennés et soins d’ailleurs . Of course . :).

Voici le contenu de ma commande : (Les poudres en gras sont celles que j’ai déjà testées)

  • Poudre de Neem
  • Kapoor kachli
  • Kachur Sugandhi
  • Maka
  • Tulsi
  • Shikakai
  • Rhassoul

Comment j’utilise concrètement ces poudres ?

Je les mélange avec de l’eau chaude de façon à obtenir une pâte que j’applique sur mon cuir chevelu et sur mes longueurs ( mais pas à chaque fois).

Le rhassoul est la première poudre que j’ai testé, j’ai été globalement déçu par son efficacité lavante et surtout par son odeur que je ne supporte absolument pas … C’est une affaire de goût personnel bien sûr. (Cette poudre n’est pas une poudre indienne).

Le Shikakai arrive en seconde position dans mes tests mais il tient la première dans mon cœur :). Cette poudre est à mes yeux tout simplement magique. Elle a un effet lavant complètement bluffant et rend les cheveux brillants à souhait. Je préfère vous préciser qu’il faut être très vigilant quand on manipule cette poudre, il ne faut surtout pas l’inhaler car elle est extrêmement irritante, ça vaut le coup de le savoir car ça surprend quand on ne s’y attend pas . Les cheveux restent propres bien longtemps avec cette poudre, c’est parfait .

Le Kachur Sughandi lave parfaitement les cheveux (active la pousse), parfume les cheveux … Je suis accro à cette odeur d’épice qui fait un peu penser au gingembre, mais je pense que nombreuses d’entre vous pourraient tout autant la détester car c’est une odeur assez marquée que l’on aime ou non je pense . Moi j’aime TROP :). Cette poudre offre une fraîcheur durable à mon cuir chevelu, bien plus qu’avec un shampoing.

Je n’ai pas encore fini tous mes tests, mes les poudres indiennes semblent être favorites pour le moment.

 

Quelques questions pratiques :

  • Comment j’applique les poudres ?

Cela peut paraître un peu contraignant mais je les applique (après avoir bien démêler mes cheveux avec ma Tangle Teezer adorée) avec un pinceau de coloration pour bien appliquer sur toutes mes racines pour un nettoyage le plus précis possible . Je prépare ainsi préalablement une pâte épaisse afin qu’elle ne coule pas à l’application. Cela fonctionne plutôt bien car même si je suis (très) maladroite, je n’ai pas encore tâché de serviette éponge :).

Je laisse ensuite poser les poudres de vingt à quarante minutes en fonction des activités que je commence pendant de temps :).

Certains jours je n’applique les poudres lavantes que sur mes racines et je pratique le Water Only ( lavage à l’eau claire) ainsi que le brossage sur le reste de ma chevelure et certains jours je rallonge mon application de poudre sur mes longueurs en prenant ce qui me reste dans mon petit bol en venant poser mes mains remplies de pâte sur ma chevelure et en massant généreusement .

Je rince ensuite les poudres à l’eau claire puis pour finir, pour le rinçage final je prépare  un verre d’eau auquel j’ajoute deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre ou de vinaigre blanc .

 

  • Comment conserver les poudres lavantes et de soin ?

Je garde des bocaux de haricots verts sur lesquels je colle des étiquettes avec le nom des poudres. Ainsi, la conservation est hermétique et cela est nécessaire pour bon nombre de poudres comme le shakakai par exemple.

poudres2

  • A quelle fréquence je lave mes cheveux ?

Je lave mon cuir chevelu et mes longueurs simultanément une fois par semaine et je complète avec un second lavage avec un poudre appliquée au pinceau de coloration simplement aux racines une fois par semaine. J’applique également une fois par semaine mon spray magique à l’huile essentielle d’Ylang-Ylang.

  • Comment réaliser ce spray magique ? A quoi sert-il ? Comment l’appliquer ?

Ce spray "magique" permettant d’espacer les shampoings et d’assainir/rafraîchir le cuir chevelu est tout simple à obtenir : 100 ml d’eau et 3 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang.

Je l’applique sur mes racines ( uniquement les racines désormais car j’ai remarqué que, je ne sais pour quelle obscure raison, cela asséchait mes pointes) à l’aide d’un pulvérisateur, je masse pour m’assurer que le produit se diffuse sur toutes mes racines et je laisse poser vingt à trente minutes .

Je réalise cette application une fois par semaine avant d’appliquer ma poudre lavante . Je rince mes cheveux ensuite pour l’appliquer, il est en effet bien fastidieux d’appliquer une pâte sur cheveux secs ( il en est de même pour le Henné d’ailleurs).

  • Et le brossage dans tout ça ?

Je me brosse les cheveux tous les jours ( une à deux fois en fonction de ma motivation et de mes activités du jour, salissantes ou non). Il est évident qu’un bon brossage est la condition sine qua none  pour avoir des cheveux sains, surtout quand on les entretient avec des poudres !

Je pratique depuis peu une méthode de brossage tout simple qui a fait des miracles chez moi en rendant enfin les brossages efficaces. Je n’ai en effet plus de "zone critique" grasse au sommet du crâne

La voici en vidéo :

Je fais donc concrètement trois fois un cycle de "Brossage tête en bas /brossage tête en l’air"

  • Au niveau des soins ?

J’applique du Henné sur mes cheveux tous les trois mois maintenant, je vais aussi tester les poudres soins qui font partie de la liste citée plus haut, je vous raconterai tout cela dans un prochain billet .

Je fais des bains d’huile de coco de temps en temps, de manière beaucoup moins régulière que lorsque je me lavais les cheveux au shampoing bio, j’en ressens tous simplement moins le besoin. Il faut savoir que le shikakai enlève les résidus d’huile sans aucun problème, donc plus besoin de shampoing !

  • Comment vont mes boucles ?

Elles vont beaucoup mieux que lorsque j’étais au No-Poo avec le Bicarbonate et elles vont visiblement mieux aussi que lorsque j’avais repris les shampoings . Elles sont belles et ont du ressort, d’une manière générale mes pointes sont beaucoup moins sèches .*

A chaque fois je vous dis que mes cheveux n’ont jamais été aussi beaux et à chaque fois j’ai le plaisir d’être surprise alors … Suite au prochain épisode :).

 

Voilà pour mon mon blabla capillaire du jour, à bientôt pour de nouveaux tests et astuces !

 

Noémie.

Les pancakes préférés des P’tits Pois [comme aux States].

12 juil

pancakes

J’ai cherché pas mal de recettes de pancakes, j’en ai testé plein aussi et il y avait toujours un truc qui ne me convenait pas parfaitement .

 

Jusqu’à CETTE recette …

Attention hein, ce ne sont pas des crêpes en petit format hein, ils sont moelleux et ils tiennent au ventre, c’est une gourmande invétérée qui vous dit ça pourtant :).

 

Les ingrédients pour environ 15 pancakes :

  • 300 g de farine
  • 400 ml de lait
  • 2 œufs
  • 40 g de sucre en poudre
  • Une bonne pincée de sel
  • 40 g de beurre
  • Une cuillère à café de levure chimique
  • Une cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire

Comment procéder ?

Je ne t’apprends rien hein mais donc …

  • On mélange tous les ingrédients en poudre
  • On fait un puits au milieu
  • On ajoute les œufs
  • Puis le lait
  • Puis le beurre, préalablement fondu
  • On remue activement avec un fouet de façon à obtenir une pâte toute lisse
  • On cuit, on déguste avec du sirop d’érable of course.
  • Bon appétit :).

 

J’espère que cette recette t’apportera à toi et à ta famille du bonheur au petit déjeuner, comme chez nous.

 

A bientôt !

 

Noémie.

Indemnes

10 juil

561820_3524091180955_1654660502_n

 

Cela fait cinq ans et on est indemnes.

Du stress de deux accouchements compliqués.

De la frayeur de perdre un enfant .

Des inquiétudes à trembler de partout et à plus vouloir manger .

Des nuits trop courtes, dans un lit trop petit quand on y dort à trois, puis à quatre .

De tous ces rendez-vous manqués .

De tous ces baisers qu’on aurait voulu prendre le temps de se faire .

De toutes de ces soirées à attendre qu’ils dorment pour grignoter un truc interdit pour eux devant un bon film juste à deux, toi et moi et c’est tout .

De toutes ces soirées passées à attendre que l’autre réussisse à endormir le petit dernier qui ne parvenait à s’endormir QUE dans les bras .

De tous ces petits soucis qui n’en sont pas mais qui prennent à la gorge quand on est épuisés.

De tous ces voyages en voiture dans les cris .

De  cet investissement parental, à corps perdu, par nécessité, par devoir, par amour infini.

 

On est indemnes mais plus les mêmes qu’avant .

 

Plus forts.

De cet amour qu’on a multiplié en décidant de les concevoir, eux.

De cette puissance que représente la bénédiction de vivre la naissance de deux enfants .

De cet tendresse qui nous a explosé au  visage la première fois que leurs petits mains ont serré nos doigts.

De cette complicité à toute épreuve qui s’est installé entre nous.

De tes blagues pourries quand tu es fatigué qui me font tenir le coup les soirs où j’ai envie de cacher ma tête dans un trou, pour ne plus les entendre, juste cinq minutes .

De ces moments à quatre, parfaits et troublants qu’on aurait voulu pouvoir photographier mais qui, je le sais, sont gravés en nous à jamais.

De toutes ces paroles que je n’ai pas prononcés mais que tu as comprises .

De ces rendez-vous à deux que l’on s’est enfin octroyés.

De n’avoir pas oublié qu’avant on était deux et que maintenant on est toujours deux, notre couple, la base, les fondations de tout, ce qui fait que tout tient ensemble façon Superglue .

De cette soirée de demain que j’attends depuis des mois.

 

Je t’aime B., infiniment plus qu’il y a cinq ans.

Merci pour toutes ces petites attentions que tu as eu pour moi dans notre vie de tous les jours car elles t’ont peut-être parus insignifiantes mais elles sont l’essence même de mon bonheur .

Merci pour lire en moi quand moi je n’y parviens plus .

Merci d’ouvrir tes bras quand je me sens à chier .

Merci d’être une si belle personne qui m’a choisi pour la vie .

 

 

 

 

 

Les petites maisons en carton [Activité pour P'tits Pois par temps tristounet].

8 juil

12

Ce matin, en ouvrant mes volets, j’ai fait un constat dramatique : Il pleuvait .

Adieu vélos sur la terrasse, cueillette d’abricots et de mirabelles dans le jardin.

Adieu paix et tranquillité .

Oui, il est beaucoup plus difficile de "contenir" et d’occuper des enfants à l’intérieur qu’en extérieur.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’avais envie de te présenter notre activité du jour.

C’est pas grand chose, c’est pas extraordinaire mais ça les a occupé un bon moment en étant concentrés et en prenant du plaisir à la tâche, ce qui est bien évidemment le plus important . (En vrai, si je prévois pas d’activités mes garçons jouent à la bagarre toute la journée et le soir quand mon mari rentre, je n’ai qu’une seule envie : Boire une bière ou deux pour OUBLIER cette journées merdique ). Ouais, les gosses faut les occuper, intelligemment, de manière variée sinon ils s’ennuient .

C’est pas fastoche pour les parents quoi .

Bref. Pour réaliser mon activité du jour, tu auras besoin de :

  • Gosses, un ou deux, pas plus car eu moment de peindre, tu risques de paniquer lol, je te propose même de les faire peindre à tour de rôle :).
  • Une boîte en carton non endommagé  par enfant
  • Du gros scotch brun.
  • Des ciseaux ( pour toi), des qui-coupent-bien.
  • Du vernis-colle, des feuilles de Décopatch ( facultatif car tu peux te contenter de peindre simplement si tu veux ). ICI une recette de colle à la farine qui fonctionne bien pour remplacer le vernis-colle qui coûte un bras à la longue, soyons honnête .
  • Des pinceaux et de la peinture non toxique, l’idéal étant de la peinture "à doigt" .
  • Des feuilles blanches légèrement cartonnées
  • Un rouleau de papier toilette par enfant.

Comment procéder :

  1. Tu exposes à tes enfants le but de l’activité : Il s’agit de construire une petite maison pour les voitures/les bonhommes/les princesses.
  2. Il choisissent un carton
  3. Tu découpes les bandes de carton qui servent à les fermer, elle vont te servir à faire le toit des maisons. En effet, tu les colles de part et d’autre du carton, bien en face, de façon à former le pointu du toit. Tu renouvelles l’opération deux fois pour avoir un toit qui couvre toute la maison. Tu solidifies le tout avec du gros scotch brun.
  4. Tu interroges ton  enfant sur ce qu’il souhaite : Portes ? Fenêtres… Et tu t’exécutes, tu découpes avec tes supers ciseaux portes et fenêtres en laissant le battant, comme ça, quand ils joueront avec leurs maisons, ils pourront choisir d’ouvrir ou de fermer ces ouvertures :).
  5. Tu découpes dans le papier cartonné un triangle de la dimension de la face avant du toit pour "fermer" la maison. Je ne l’ai fait que d’un côté car j’ai pensé à la difficulté de faire rentrer certains véhicules à l’intérieur .
  6. Tu colles la rouleau de papier toilette sur le toit pour en faire une cheminée.
  7. J’ai fait le choix du toit en Décopatch mais on peut opter pour la peinture . Les mioches savent faire ça, dès le plus jeune âge :).
  8. Ensuite, les enfants décorent librement leur maison en peignant comme ils le souhaitent .
  9. "WAHOU Maman, elle est trop belle ma maison". Cela n’a pas de prix non ? .

 

13

Celle de P’tit Pois .

 

 

Celle de Mini.

Celle de Mini.

Les feuilles A 3 : Liddl. La peinture : Oxybul .

Les feuilles A 3 : Liddl.
La peinture : Oxybul .

 

J’espère que ça vous a plu !

Belle journée à tous !

 

Noémie

La fille aux foulards #2

5 juil

Salut les filles !

 

Pour celles qui me suivent sur Instagram, vous avez été quelques unes à me demander comment je faisais pour nouer un foulard sur cheveux lâchés, en voici un exemple en images avec un foulard carré.

 

La fille aux foulards #1 [Vidéo]

30 juin

J’ai enfin pris un peu de temps pour faire une vidéo sur mon nouage préféré.

Je t’assure, j’en ferai d’autres. Certes j’aurai pu tout grouper dans une seule vidéo mais je te rappelle que je suis un manche en montage vidéo, donc voilà, soit indulgente :).

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 392 autres abonnés